top of page
Canada CFIA empowered
L'ACIA est maintenant habilitée à imposer des amendes pouvant atteindre 15 000 $ en matière de salubrité des aliments

Les responsables de l'Agence canadienne d'inspection des aliments affirment qu'ils utilisent déjà le nouveau pouvoir de l'agence pour imposer des «sanctions administratives pécuniaires» pouvant atteindre 15 000 $ aux entreprises alimentaires pour des infractions qui menacent la salubrité des aliments et l'accès au marché des produits canadiens.

Le gouvernement affirme qu'il est déterminé à maintenir un système de salubrité des aliments solide, qui comprend désormais le nouveau pouvoir de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) d'imposer des amendes dans les secteurs alimentaires autres que l'industrie de la viande, qui fait l'objet de telles amendes depuis 2015.

Les amendes appelées sanctions administratives pécuniaires (SAP) sont une option supplémentaire que l'ACIA peut utiliser pour traiter les violations de la loi fédérale. En élargissant l'utilisation des SAP à tous les secteurs alimentaires, l'ACIA disposera désormais d'un ensemble cohérent et complet d'outils pour faire respecter les exigences pour tous les aliments au Canada, selon des représentants du gouvernement.

Hier, le gouvernement canadien a publié des modifications au Règlement sur les sanctions administratives pécuniaires en matière d'agriculture et d'agroalimentaire (AAAMPR) dans la Partie II de la Gazette du Canada. Les modifications sont maintenant en vigueur. Ils s'adressent aux entreprises et aux particuliers.

L'introduction des SAP pour tous les secteurs alimentaires fait suite à l'entrée en vigueur en janvier 2019 de la Loi sur la salubrité des aliments au Canada et du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada, qui a regroupé 14 règlements en un seul ensemble d'exigences uniformes pour toutes les entreprises alimentaires.

Lors des consultations sur les modifications au règlement sur les SAP, l'industrie et les consommateurs ont indiqué qu'ils voulaient que l'ACIA traite les violations des règles fédérales qui menacent la salubrité des aliments et l'accès aux marchés pour les produits canadiens. Un solide système de salubrité des aliments maintient la confiance des consommateurs et permet aux entreprises canadiennes d'être concurrentielles à l'échelle mondiale, selon les commentaires du public sur les modifications.

Le gouvernement du Canada s'est engagé à faire preuve d'ouverture et de transparence, ce qui comprend le partage d'informations sur les entreprises qui ne se conforment pas aux exigences alimentaires fédérales, selon une déclaration sur l'utilisation plus large des amendes. Dans le cadre de cet engagement continu, des renseignements sur les SAP émises seront publiés prochainement sur le site Web de l'ACIA.

Faits rapides

  • L'ACIA a commencé à publier des données sur ses activités d'application de la loi et de conformité depuis 2011.

  • Les SAP peuvent aller d'un « avis de violation » sans sanction pécuniaire à un montant maximal de 15 000 $ pour les infractions graves ou les récidivistes.

  • Les SAP peuvent également être délivrées aux particuliers avec des montants allant de 500 $ à 1 300 $.

  • Les SAP sont utilisées dans le secteur de la viande depuis 2015.

bottom of page